Un humour très douteux sur Canvas

Joël Rubinfeld dénonce un nouveau “dérapage antisémite”, sur la VRT.

Le président du Centre de coordination des organisations juives de Belgique, Joël Rubinfeld ne décolère pas: après le dérapage de “la truite au beurre d'Hitler” dans une émission historico-culinaire et celui de l'affiche d'un “Chippendale nazi” pour promouvoir un magazine touristique qui étaient à ses yeux autant de provocations antisémites, voici que Canvas, la seconde chaîne de télé publique flamande, remet ça en maintenant à l'antenne, ce 1er janvier, une séquence litigieuse d'un one-man-show de l'humoriste Philippe Geubels.

“Cet humour crasse de la VRT déshonore sa mission de service public et engage la responsabilité de ses dirigeants et de son autorité de tutelle”

Ce dernier qui connaît un succès croissant en Flandre ne fait pas vraiment dans la dentelle. “Ainsi, explique Joël Rubinfeld, dans un sketch intitulé Arbeit macht frei, Philippe Geubels trouve, je cite, que les Juifs exagèrent un peu. Déplorant que l'on ait déprogrammé l'émission sur la truite d'Hitler, il s'interroge: que vont-ils faire s'il y a une grosse fuite de gaz ici, à Anvers? Poursuivre la ville pour provocation?... Avant d'ajouter, je cite encore, que les Juifs sont aussi devenus beaucoup plus intelligents... Et de dire qu'ils se sont éparpillés partout dans le monde maintenant. Avant de conclure, sous les rires gras et les applaudissements nourris du public que la plupart se sont installés en Amérique. On ne peut donc plus les recevoir par train en Allemagne...”.

Pour Joël Rubinfeld, “la VRT semble penser que multiplier les provocations antisémites sur un ton soi-disant humoristique contribuera à accroître sa fidélité. Cet humour crasse de la VRT déshonore sa mission de service public et engage la responsabilité de ses dirigeants et de son autorité de tutelle. C'est pourquoi le CCOJB envisage de saisir la Justice et appelle Kris Peeters, ministre des Médias à sanctionner les errements de la chaîne publique multirécidiviste”.


Article de Christian Laporte paru dans La Libre Belgique du 31 décembre 2008

La Libre Belgique, 10 janvier 2009