Le nom de trop: Israël illégitime?

Pourquoi le nom d’Israël dérange-t-il? De quoi Israël est-il l’éternel coupable? Coupable de faire ou coupable d’être? La haine d’Israël semble être devenue la religion d’une partie de l’humanité. Avec une obsessionnalité peu commune, voilà cet État régulièrement accusé de tous les crimes de la terre.

Que désirent tous ces indignés? De boycott en flottille humanitaire, ces grands cœurs ont fait du nom d’Israël leur dernière passion répulsive. Tandis que les révoltes arabes révèlent que les Arabes sont d’abord les victimes d’autres Arabes, c’est toujours l’État des Juifs qui est dénoncé comme le Mal absolu. Comment, en Europe, la mise en équivalence de la croix gammée et de l’étoile juive peut-elle être exhibée? De quelle cause est-elle l’étendard? De quoi le nom d’Israël est-il le symbole pour que certains veuillent à ce point l’effacer?

«Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde.» Il n’y a pas d’autre histoire au monde, pas d’autre nom, pas d’autre récit, que ce qui est produit sur et à propos d’Israël qui ne confirme la justesse de ces mots d’Albert Camus.

Ce livre tente de décrypter cette énigme récurrente.

Jacques Tarnéro est essayiste et documentariste. Chercheur à la Cité des sciences & de l'industrie, il s'est spécialisé dans l'étude du racisme, de l'antisémitisme et l'Islam. Il est l’auteur de deux longs métrages: Autopsie d’un mensonge, le négationnisme (2000) et Décryptage (2003).


Le nom de trop: Israël illégitime?
Auteur · Jacques Tarnero
Editeur · Armand Colin (Novembre 2011, 264 pages)
Prix conseillé · 18 euros
Acheter en ligne · Amazon.fr - Fnac.com