Theodor Herzl

Fondateur du sionisme politique, l’Autrichien Theodor Herzl (1860-1904) est le grand précurseur de l’Etat d’Israël. Journaliste renommé et dramaturge à succès, ce Viennois de la Belle Epoque a lancé la marche vers un «foyer national juif» à travers deux actes fondateurs: la publication du manifeste L’Etat des Juifs (1896) et la création d’un mouvement international, le Congrès sioniste (1897).

Les biographies de Herzl présentent souvent ce «père fondateur» comme un démiurge infaillible, négligeant l’homme et le contexte. Le contexte: une montée de l’antisémitisme qui convainc ce juif «assimilé» de rechercher une terre promise, une terre de liberté et de prospérité, pour les juifs. L’homme: un Européen du XIXe siècle, avec ses préjugés et ses partis pris; une personnalité exaltée, aux jugements emportés, aux amitiés dérangeantes. Mais aussi un politicien moderne, inspirateur d’une tradition démocratique et parlementaire, un diplomate réaliste, sans cesse en voyage entre les capitales européennes, un visionnaire de génie qui imaginait un Etat progressiste, situé à la pointe de la modernité.

Herzl incarne les remous et les débats d’un siècle à son tournant. Ses idées, réalisées ou non, demeurent d'actualité. Plus qu’un exposé doctrinal du sionisme, cette biographie retrace la genèse et le développement d’une idée majeure, une histoire faite de crises et de contradictions. L’aventure de Herzl nous livre des clefs essentielles pour comprendre l’histoire du peuple juif, d’Israël, du Proche-Orient et, au-delà, du XXe siècle.

Charles Zorgbibe est professeur de relations internationales à l'université Paris I et président du Centre de politique internationale de la Sorbonne.


Theodor Herzl
Auteur · Charles Zorgbibe
Editeur · Tallandier (Février 2000, 414 pages)
Prix conseillé · 21,50 euros
Acheter en ligne · Amazon.fr - Fnac.com